Gestion du parking d’entreprise : nos conseils

0
136
Bonne gestion d'un parking d'entreprise

La problématique du parking, public comme privé, devient de plus en plus importante avec la densification des villes, l’augmentation du nombre de véhicules en circulation et du coût des terrains. De nombreuses entreprises n’ont plus la possibilité de créer des places de parking pour l’ensemble de leurs collaborateurs.

L’optimisation et la gestion d’un parking d’entreprise suppose une logistique complexe qui prend en compte différentes variantes mais il s’agit d’une étape essentielle. Une bonne gestion de votre parking vous permet de gagner du temps et d’améliorer à la fois la sécurité et la satisfaction de vos collaborateurs. Si certaines entreprises décident d’investir dans un logiciel de gestion numérique afin de régler ce problème, il existe des solutions à mettre en place par vous-mêmes. Voici nos conseils pour relever ce défi !

1/ Faciliter la communication

Le cœur de la bonne gestion d’un parking partagé est la communication entre ses différents utilisateurs et la direction. Cela permet :

  • De s’assurer que ceux qui ont besoin d’une place en priorité puissent l’obtenir,
  • Mais aussi d’éviter que des places restent vacantes seulement parce que leurs potentiels utilisateurs ne sont pas informés de leur disponibilité.

La mise en place de tableaux indiquant les disponibilités et les réservations à des endroits de visibilité stratégiques de l’entreprise peut permettre de résoudre ce problème.

Plus généralement, une communication claire de la part de la direction sur la politique suivie en termes de priorité à l’accès peut permettre de clarifier bon nombre d’interrogations pour vos collaborateurs et éviter un sentiment d’injustice vis-à-vis de l’attribution des places.

Par exemple, il est courant de réserver des places de parking aux personnes à mobilité réduite ou à celles qui n’ont pas d’autres moyens de transport. La disponibilité d’autres emplacements peut être soumise à des conditions variables une fois que cette logique est instaurée.

2/ Encourager les modes de transport alternatifs

Si l’utilisation de modes de transport alternatifs à la voiture se démocratise, les entreprises peuvent jouer un rôle essentiel dans l’adoption de ces pratiques. Transports en commun, vélo, marche ou encore covoiturage sont des moyens de transport aux multiples bénéfices : non seulement ils s’inscrivent dans une démarche écologique mais ils libèrent également des places de parking pour ceux qui n’ont pas la possibilité de les adopter.

Afin d’encourager ces modes de transport, il est courant que les entreprises fassent un geste pour leurs collaborateurs en prenant en charge une part de l’abonnement aux transports en commun par exemple. Depuis quelques temps, les employeurs ont également la possibilité de proposer un « forfait mobilité durable » à leurs salariés (qui remplace l’IKV, indemnité kilométrique à vélo). D’un montant maximum de 400€ par an et par salarié, ce forfait peut être attribué aux salariés qui utilisent des modes de transport alternatifs (vélo, covoiturage…) pour se rendre au travail.

3/ Bien aménager son parking d’entreprise

L’espace dédié au parking n’est pas toujours facile à aménager, il faut s’assurer de trouver une disposition permettant d’en tirer le meilleur tout en préservant sa fluidité et sa facilité d’accès. L’aménagement des parkings est trop souvent bâclé, pourtant leur ergonomie peut véritablement faire la différence pour la satisfaction de vos collaborateurs. Les mots d’ordre sont : sécurité, facilité d’accès et disponibilité.

L’installation d’un portail électrique avec des badges permet d’assurer la sécurité du parking même si de nombreuses entreprises se tournent vers des systèmes informatiques afin de s’épargner la question de l’attribution des badges et leur perte potentielle. L’accès à l’aide du smartphone commence à se répandre notamment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here