Poids lourds : la transition écologique

0
40

Les véhicules lourds sont soumis à la Norme Euro depuis 1988. Elle se décline désormais de 0 à VI avec différents seuils d’émissions de polluants à ne pas dépasser. Depuis 2014, les poids lourds neufs doivent être conformes à la norme Euro VI selon le règlement du Parlement Européen datant de 2009. Toutefois, la question des alternatives au moteur thermique est complexe car les poids lourds nécessitent plus de puissance que les automobiles…

Alors que les attentes concernant la réduction d’émissions de CO2 sont toujours plus importantes et que la nouvelle norme Euro VII se profile lentement, comment les poids lourds vont-ils poursuivre leur transition écologique ?

L’essor des poids lourds au gaz naturel

Depuis 2021, le gaz naturel vert (GNV) a connu un véritable essor et constitue aujourd’hui la principale option choisie pour la transition écologique des poids lourds. En France, on comptait seulement 986 camions au GNV en 2020 contre 5500 l’année suivante.

Derrière cette transition, Iveco s’est imposé en leader avec ses différents modèles fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GNL) ou au gaz naturel comprimé (GNC). Son modèle S-Way NP roulant au GNL est doté d’une autonomie de 1600 km.

Dernièrement, Volvo Trucks et Renault Trucks ont également conquis une part du marché des poids lourds roulant au gaz même s’ils n’égalent pas encore l’efficacité des derniers modèles d’Iveco. Mercedes Benz Trucks s’est accaparé une part des flottes publiques et des bennes à ordures avec l’Actros NGT et le Econic NGT.

B100 : l’option des biocarburants

En deuxième position se trouvent les poids lourds roulant aux biocarburants ! A noter, cette option exige d’adapter les moteurs Euro VI.

L’option du biocarburant a mis du temps à convaincre les constructeurs. En effet, elle permet tout de même une diminution de 60% des émissions de CO2. C’est l’association entre Renault Trucks et Avril (producteur d’Oleo 100 produit avec du colza français) qui a débloqué la situation. En 2021, on comptait 1000 poids lourds issus de cette association !

De son côté, Daimler Trucks a homologué le diesel synthétique XTL (biocarburant issu de biomasse). Il permet de réduire les émissions de CO2 de 88% et les émissions de particules fines de 30% !

L’électrique fait-il le poids ?

En France, c’est Renault Trucks qui a fait le pas de l’électrique pour les poids lourds avec des modèles 16 et 26 tonnes utilisés pour collecter des déchets ou bien livrer de la marchandise. Son dernier modèle, le D Wide Z.E. LEC, est doté d’une puissance de 370 kW et d’une autonomie de 100 km.

Volvo Trucks est attendu cette année avec plusieurs modèles électriques destinés à la distribution locale et urbaine, la collecte de déchets ou encore le travail de chantier.

A ce jour, les différents constructeurs poussent pour développer davantage de stations publiques destinées à la recharge des poids lourds. Dans l’idéal, elles se trouveraient aux alentours des zones logistiques et des grands axes de circulation européens. Environ 1700 stations devraient être mises en place d’ici 2027 !

Toutefois, l’heure est encore aux expérimentations et au développement de nouvelles technologies chez les constructeurs de poids lourds. Chacun d’entre eux explore de nouvelles options afin de réduire ses émissions de CO2 et répondre aux nouvelles normes Euro. Le biocarburant, le gaz naturel et l’électricité ont des atouts différents et répondent à des besoins différents : puissance, autonomie, pollution sonore…

A noter, la norme Euro VI E est entrée en vigueur le 1er janvier 2022 et la norme Euro VII devrait probablement entrer en application en 2025.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here