L’hydrogène se diffuse sur le Mondial de l’Auto

0
65

Réservé aux véhicules utilitaires équipés de piles à combustible, un espace expose les dernières avancées technologiques du secteur.

La présence en masse des constructeurs chinois ne constitue pas le seul évènement du dernier Mondial de l’Auto. Le salon se distingue également par la place réservée à l’hydrogène. Plusieurs stands présentaient des concepts ou des véhicules de série alimentés par ce gaz promis à un bel avenir d’après les déclarations de ses thuriféraires.

Une mobilité professionnelle plus verte

Dans le hall 3 du parc Paris Expo de la Porte de Versailles, un espace est consacré à la mobilité professionnelle électrique et hydrogène. Parmi les constructeurs de camionnettes présents figurent Citroën, Opel, Peugeot, Fiat, Ford et Renault Trucks tout comme de nouveaux venus comme Maxus ou Seres et ses utilitaires DFSK.

1 milliard pour une giga-factory

Parmi les exposants, Symbio occupe une place privilégiée. Spécialiste de la pile à combustible, cette filiale de Faurecia et Michelin a été le premier à équiper un véhicule utilitaire, un Renault Kangoo, pour le transformer en un modèle hydrogène. Dans les 7 ans à venir, Symbio va investir 1 milliard d’euros pour renforcer ses capacités de production sur le sol français.

300 utilitaires hydrogène d’ici fin 2022

Symbio a conclu un partenariat avec Stellantis pour la fourniture de piles à combustible de 45 kW. Les deux parties tablent sur 300 véhicules hydrogènes sur les routes d’ici à la fin de l’année. Avec sa future usine de Saint-Fons, près de Lyon, le spécialiste de l’hydrogène prévoit la production de 10 000 véhicules d’ici 2024.

Un Jumpy H2O

Fin 2021, Citroën a livré son premier utilitaire hydrogène au groupe Suez pour un test en situation réelle. Cet ë-Jumpy est doté d’une autonomie de 350 kilomètres. Avantage lié à l’hydrogène, les trois réservoirs peuvent être réalimentés en seulement trois minutes. Les taxis Hype ont également intégré deux exemplaires en version Transport de Personnes à Mobilité Réduite (TPMR).

Le soutien de l’Etat

Coentreprise entre Renault et Plug, Hyvia propose également des systèmes de piles à combustible clés en main. Ils équipent notamment le Renault Master dans ses différentes configurations (van, châssis-cabine et minibus). Ce grand fourgon zéro émission est aujourd’hui en test au sein des flottes d’Airbus, Chronopost, Engie et Orange.

Seulement, avant de passer au stade de l’industrialisation de masse, l’hydrogène devra baisser ses coûts et adopter une méthode de production plus respectueuse de l’environnement. Pour y parvenir, l’état a déjà soutenu la filière à hauteur de plus de trois milliards et une partie du plan automobile de 2,6 milliards lui sera consacré d’ici à 2030.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here