Comment constituer sa flotte automobile ?

0
113
Voitures garées

Pour assurer le travail de ses collaborateurs, les entreprises ont tout intérêt à mettre à disposition un ou plusieurs véhicules. Aujourd’hui, depuis l’entrée en vigueur de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), même les flottes déjà existantes doivent se renouveler en faisant place à des véhicules plus respectueux de l’environnement. Bien sûr, il est essentiel de prendre en compte d’autres critères pour étoffer ou constituer un parc automobile, selon les besoins et les moyens de votre société.
Deux solutions existent pour les parcs automobiles : l’achat ou la location. Zoom sur les avantages et inconvénients de chaque modèle !

Selon votre budget : acheter ou louer

L’achat de véhicules est la solution la plus traditionnelle, mais votre choix dépendra du nombre de voitures dont il faut doter votre parc.
Pour une TPE ou une PME, l’investissement que cela représente est généralement limité… si leur trésorerie le permet. L’achat direct peut en effet être à l’origine d’un endettement, ou d’un amortissent sur le long terme. En revanche, pour de plus grandes entreprises, le risque est plus évident car le nombre de collaborateurs à qui il faut fournir un véhicule entraîne des frais fixes importants. Pire encore, la gestion de cette flotte et son entretien peuvent vite s’avérer chronophage et coûteux ! C’est pourquoi il faut, avant l’achat, calculer les coûts directs et indirects pour établir le TCO de votre parc automobile.
CPlus agile et flexible, le recours à la location, ou leasing assurera des frais annuels moins élevés. En effet, l’entretien et la gestion sont pris en charge, et l’employeur n’a pas à se soucier de l’usure pour chaque kilomètre parcouru.
Le contrat de leasing le plus répandu est la location longue durée (LLD), de 2 à 5 ans en moyenne, avec des tarifs basés sur la durée et le kilométrage prévisionnel. Les termes du contrat n’étant pas revus après signature, il s’agit donc de bien évaluer l’usage qui sera fait du véhicule !
A noter que la location peut être une source de stress pour les salariés, notamment lors d’itinéraires propices aux accrochages ou en raison de la vétusté des routes. Dans ce cas de figure, l’achat peut garantir un meilleur confort et une meilleure qualité de travail !
Il arrive régulièrement qu’au terme du contrat, les sociétés désirent acheter le véhicule en question : mais dans le cadre d’une LLD, cela est impossible. C’est pourquoi de nouveaux contrats de location font leur apparition.

La location avec option d’achat : la solution d’avenir ?

Il s’agit d’un contrat de location longue durée, où l’achat du véhicule à son expiration est inclus dans les termes du contrat. Une fois ces conditions d’utilisation fixées, et le prix de rachat établi, le véhicule est mis à disposition immédiatement.
A noter, un des principaux avantages de ce modèle est l’anticipation et la maîtrise des coûts.

Quels outils pour bien gérer son parc automobile ?

Une fois votre parc constitué, il vous faut encore en assurer la gestion, à l’aide d’une car policy. A savoir, la politique automobile (ou « car policy ») définit l’ensemble des règles d’utilisation et d’attribution des véhicules . Afin de faciliter le travail de gestion de flotte, il est essentiel de mettre en place une car policy adaptée.
Enfin, pour vous accompagner au mieux, l’outil de gestion de flotte Coyote Fleet de Coyote Business permet en temps réel d’optimiser les déplacements de vos collaborateurs, et d’assurer un suivi des dépenses liées à leurs véhicules pour une meilleure qualité de service et une réduction de vos frais. Ainsi, vous pouvez gérer votre parc automobile en toute simplicité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here