Un plan de relance sous pavillon vert

0
33

Baptisé « France Relance », le plan du Gouvernement vise à sortir de la crise économique provoquée par le Covid-19. Il embrasse de multiples secteurs économiques mais réserve une place de choix à l’automobile et aux flottes de véhicules d’entreprise avec une volonté de soutenir les modèles électriques et hybrides.

Dévoilé le 3 septembre dernier par le gouvernement, le plan de relance comporte plusieurs volets qui intéressent les flottes automobiles au premier chef. Ainsi sur les 100 milliards d’euros d’investissement global, 30 seront consacrés à la transition écologique. Plus précisément, 8,5 milliards seront apportés au développement des infrastructures et des mobilités vertes.

Bonus à la hausse

Pour les véhicules, le Gouvernement a prévu une enveloppe de 1,9 milliard pour stimuler les ventes de véhicules propres à travers le bonus écologique et la prime à la conversion. Une évolution de la grille du bonus est à l’étude et s’inscrira dans le sillage du rapport final de la Convention Citoyenne sur le climat.

Présenté en mai dernier, le plan de soutien à l’automobile prévoyait déjà de relever le bonus de 3 000 à 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique. Pour les hybrides rechargeables, le même texte tablait sur un bonus de 2 000 euros.

Le Gouvernement envisage également d’accorder une prime à l’achat d’un véhicule lourd électrique ou hydrogène en contrepartie de la mise au rebut d’un véhicule polluant.

La densification des points de charge

L’Etat redouble d’efforts en faveur de la mobilité électrique et confirme son objectif de 100 000 points de charge publics d’ici à fin 2021. Des investissements publics permettront de financer ou de cofinancer des hubs de recharge ultra-rapides en région, sur les grands axes nationaux et dans les bâtiments publics.

Les forces de l’ordre se branchent

Les services de l’Etat se veulent toujours plus exemplaires avec un verdissement accéléré de leurs propres parcs. Dans la loi de Finances 2021, une enveloppe de 180 millions d’euros a été assignée à cet objectif. Avec leurs 64 000 véhicules, les flottes de la police nationale, de la gendarmerie et des douanes figurent en pointe sur le sujet et représentent à elles-seules plus de la totalité des parcs des autres ministères et de leurs établissements publics. C’est dans ce contexte que le ministère de l’intérieur vient de confirmer une commande de 1 002 Zoé à Renault. Livraison d’ici fin 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here