Record battu sur le marché auto

0
184
marché automobile

Jamais le marché automobile français n’avait été autant à la fête depuis 2011. Avec 2 173 481 voitures immatriculées au cours des 12 mois, l’année 2018 marque un nouveau pic. Seules les années 2009, 2010 et 2011 ont fait mieux avec des volumes supérieurs à 2,2 millions d’unités mais les vente avaient alors été dynamisées par la prime à la casse.

L’an dernier, le marché a donc progressé de 3 % par rapport à 2017. Avec les VUL (Véhicules Utilitaires légers de moins de 3,5 tonnes) et ses 459 126 unités (+ 4,7 %) vendues en majorité à des entreprises, le marché auto français atteint 2 632 607 ventes. En réunissant automobiles et VUL, la progression s’établit à 3,3 % par rapport à 2017.

Trois années successives de croissance

Sur le seul marché des flottes, soit les ventes réalisées auprès des entreprises, des administrations et des loueurs longue durée, les volumes atteignent 818 648 unités, soit 476 269 voitures (+ 2 % par rapport à 2017) et 342 379 VUL (+ 2,3 %). Comme en 2016 et 2017, ces volumes progressent avec un rythme de + 2,1 % en 2018.

Un diesel en fort repli

Autre enseignement, le diesel accélère son repli en 2018. Sa part dans les achats des entreprises recule de 6 points par rapport à 2017 et s’établit à 78,5 %. L’essence et l’électrique en profite pour progresser respectivement de 42,2 % et 45 % et atteindre 16 % et 2 % de marché. Les modèles hybrides rencontrent également un succès grandissant avec des ventes en hausse de 41,1 %. Sur le seul des VUL, le diesel conserve sa suprématie et écrase les énergies concurrentes avec 93,51 % de parts de marché. Contrairement aux automobiles, les camionnettes carburent encore quasi exclusivement au gazole.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here