Les flottes amorcent la reprise

0
36
gestion de flotte

Au premier trimestre 2021, les entreprises ont renoué avec les achats automobiles et ont favorisé les modèles à faibles émissions.

Les résultats du marché automobile doivent être analysés avec précaution tant la pandémie influe sur les comportements d’achat. Au cours du premier trimestre 2021, les ventes de Véhicules Particuliers (VP) et de Véhicules Utilitaires Légers (VUL) progressent de 23,94 %. Mais la période de référence du premier trimestre 2020 intègre le mois de mars au cours duquel les ventes se sont brusquement arrêtées le 17 avec l’entrée en vigueur du premier confinement.

Le dynamisme des administrations

Les administrations (Etat, collectivités territoriales, entreprises publiques) apparaissent comme le segment le plus dynamique avec un bond de 59 % de leurs achats. Les entreprises noircissent également les carnets de commande avec des volumes en hausse de 29 %. Les loueurs longue durée, autre composante du marché des flottes, voient leurs immatriculations progresser de 23 %. De leurs côtés, les particuliers achètent 22 % de plus de VP et de VUL sur les trois premiers mois de 2021 par rapport à la même période de 2020.

Plus d’une vente sur trois au bénéfice des flottes

Au cours du premier trimestre 2021, le marché des flottes progresse de 30,37 % (217 366 VP et VUL). Les entreprises représentent plus d’une vente sur trois (37 %). Avec la location courte durée, ce pourcentage atteint 45 % et approche la moitié des ventes d’automobiles et de fourgons réalisés en France. En 2017, cette part plafonnait à 40 %.

Les ventes d’hybrides explosent

Sur le seul marché des entreprises, les énergies alternatives se fraient un chemin de plus en plus large. En janvier, février et mars 2021, les immatriculations de véhicules hybrides rechargeables explosent de 264,79 %. Les hybrides suivent à + 119,35 % quand l’électrique progresse moins vite que le marché des flottes avec une croissance de 24,83 %.
Les motorisations thermiques résistent avec des immatriculations essence en hausse de 30,6 % quand, dans le même temps, le diesel gagne 16,64 %. Les parts de marché s’établissent à 41,45 % pour le diesel, 4,9 % pour l’électrique et 23,13 % pour les hybrides. La recomposition des flottes s’accélère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here