La place du véhicule hybride dans les flottes automobiles

0
73
La Yaris hybride de Toyota

L’hybride n’est désormais plus un choix d’exception, mais une motorisation alternative aux côtés de l’électrique et du thermique. A l’instar des particuliers, les entreprises aussi adoptent de plus en plus le véhicule hybride. En 7 ans, la vente de voitures hybrides en France est passée de 9 655 (2010) à 81 559 (2017).

Une diversification des motorisations

Selon une étude de l’OVE parue début octobre, 69,9% des véhicules d’entreprise roulent au diesel, un chiffre plus bas qu’il n’a jamais été et qui devrait continuer à chuter. Cela prouve que les sociétés abandonnent peu à peu le diesel pour d’autres motorisations, et en particulier l’hybride, en hausse de 44% (véhicules utilitaires et particuliers confondus) et avec une part de marché de 3%. Par ailleurs, un sondage de l’institut CSA confirme la tendance puisque 41% des entreprises françaises envisageraient d’augmenter la présence de véhicules à énergies renouvelables dans leur flotte automobile. Et 30% des intentions d’achat se dirigent vers l’hybride.

Un virage écologique en cours

La gestion de flotte automobile n’échappe pas à la mouvance des nouvelles énergies et des évolutions en termes de mobilité. Ainsi, selon une étude de L’Automobile et L’Entreprise, la performance écologique est le deuxième critère de choix pour composer une flotte, juste derrière le prix. Si cette évolution est en bonne voie dans les flottes de plus de 100 véhicules, celles de plus petite taille accuse encore un retard. Parmi les freins se trouvent notamment le prix des véhicules, l’autonomie et les bornes de recharge encore peu nombreuses sur le territoire.

Coyote vous accompagne dans votre gestion de flotte automobile

Afin de démocratiser l’adoption de l’hybride, et plus globalement des énergies renouvelables dans les flottes automobiles, les entreprises attendent des réponses quant à d’éventuels dispositifs législatifs et fiscaux. Toujours selon l’étude de L’Automobile et L’Entreprise, la moitié des gestionnaires estime que « les aides financières gouvernementales et l’alourdissement de la fiscalité sur les carburants » permettront un meilleur engagement dans cette voie.

Source image à la une : toyota.fr
SHARE
Next articleLa gestion de flotte automobile

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here