La France peine à dépasser les bornes

0
159

Si le nombre de points de charge pour véhicules électriques progresse rapidement, la France n’a pas encore atteint ses objectifs et la majorité des ravitaillements se font encore à domicile.

Les inaugurations de nouvelles Infrastructures de Recharge pour Véhicules Electriques (IRVE) se succèdent à un rythme soutenu. En avril dernier, le plus grand ensemble de points de recharge a été mis en service au sein du parking Saemes de Madeleine Tronchet à Paris dans le 8ème arrondissement. TotalEnergies et Sogetrel ont déployé pas moins de 505 bornes sur le site avec des puissances comprises entre 7 et 22 kVA.

300 kilomètres en 20 minutes

Autres dispositifs ouverts au public, R3, filiale du groupe DBT, va équiper les centres Norauto des Hauts-de-France et du Grand Est de 43 stations de recharge ultra-rapide. L’automobiliste pourra y récupérer 300 kilomètres d’autonomie en 20 minutes.

54 000 bornes fin 2021

A l’image de ces réalisations, les initiatives se multiplient. Selon l’Avere-France, 54 000 points de charge publics étaient en service fin 2021, soit une augmentation de 64 % de la couverture en une année. Au 31 mars, ce nombre a atteint 57 700. Toujours à cette date, la moitié des aires d’autoroutes sont équipées. Malgré cette accélération, le Gouvernement n’aura pas rempli son objectif de 100 000 points de charge fin 2021.

Des charges lentes

Tout comme la capillarité du réseau, la puissance de ces IRVE revêt une importance capitale. Dans leur grande majorité, soit à 93 %, ces bornes délivrent du courant alternatif, pour une recharge dite lente et une autonomie complète récupérée en 3 à 8 heures. Rapides (supérieur à 50 kW) ou ultra-rapides (plus de 150 kW), seules 5 % des bornes publiques rechargent les batteries en 10 à 30 minutes.

Les temps morts les plus longs

Conséquence de la physionomie du réseau d’IRVE, les véhicules électriques doivent être rechargés pendant les temps morts les plus longs. Dans ces conditions, selon Bornes Solutions, spécialiste des infrastructures à domicile et au travail, 40 à 80 % des recharges se font à domicile, 0 à 40 % sur le lieu de travail et 10 à 20 % en station-service ou sur un point de charge public.

Le coût en question

Un autre paramètre joue en faveur de la recharge à domicile. Entre le coût d’un plein réalisé chez soi en heure creuse et un autre effectué sur autoroute en recharge rapide, le prix varie de 500 %. Pour les particuliers comme pour les flottes, le critère économique prime et le recours aux recharges rapides devrait se faire avec parcimonie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here