Election de Joe Biden : une bonne nouvelle pour les voitures électriques

0
70
Joe Biden

Joe Biden va très prochainement entrer en fonction et devenir le 46ème président des États-Unis. Étant donné l’influence du marché automobile américain dans le monde entier, nous nous sommes interrogés sur les évolutions auxquelles on doit s’attendre avec la fin du mandat de Donald Trump.

D’ores et déjà, l’élection d’un président démocrate laisse supposer un durcissement des normes relatives au dérèglement climatique et aux émissions de CO2. Une perspective qui apparaît comme une véritable aubaine pour les constructeurs de voitures électriques !

Biden, un amateur de voitures

Le père de Joe Biden était l’un des concessionnaires automobiles General Motors les plus importants du Delaware : autant dire que le nouveau président américain s’y connait en matière de voitures ! Pour son mariage, en 1967, son père lui a d’ailleurs offert une Corvette Stingray cabriolet avec un moteur V8 de 300 chevaux. Une voiture que les deux fils de Joe Biden ont restaurée et qu’il garde précieusement encore aujourd’hui.

Cela dit, Joe Biden et le parti démocrate veulent remettre au centre du débat la problématique climatique et donc chercher à diminuer le nombre de véhicules sur-polluants aux États-Unis.

Un président vert ? La chance des voitures électriques

Si les États-Unis sont encore loin de l’Europe en termes de normes écologiques, l’arrivée de Joe Biden et des démocrates devrait pousser le pays dans notre direction. De nouvelles normes et taxes concernant les véhicules au fort taux d’émission de CO2 par kilomètre ainsi que des bonus pour les véhicules peu polluants sont attendus. Joe Biden a promis d’investir 400 milliards de dollars pour accompagner la transition vers des énergies renouvelables.

Aujourd’hui, les voitures électriques ont encore bien du mal à se faire une place sur le marché automobile américain puisqu’elles n’occupent que 2% du marché (principalement détenu par Tesla). Pourtant, on l’a déjà vu en France, notamment pendant le confinement, les voitures électriques ont le vent en poupe et représentent l’avenir du marché automobile.

Joe Biden a pour ambition de changer la donne : durant sa campagne, il a promis d’installer 500 000 bornes de recharges pour les véhicules électriques (le pays n’en compte que 87 600 actuellement selon le U.S. Energy Department). Cette mesure s’accompagnera très certainement d’aides financières pour les américains qui sont prêts à remplacer leur véhicule à moteur thermique par une voiture électrique.

Vers davantage de diplomatie

L’ancien vice-président de Barack Obama sait toute l’importance de l’industrie automobile pour l’économie américaine. Son porte-parole a d’ailleurs annoncé pendant la campagne : « en tant que président, [Joe Biden] créera 1 million de nouveaux emplois dans l’industrie automobile américaine, les chaînes d’approvisionnement automobiles nationales et l’infrastructure automobile ».

Une annonce qui va de paire avec un changement d’attitude vis-à-vis de la politique menée par Donald Trump. Joe Biden se dit prêt à reprendre le dialogue avec différents interlocuteurs que son prédécesseur avait mis sur le banc de touche. Que ce soit de façon interne, avec des Etats tel que la Californie, ou externe, avec des pays comme la Chine, le départ de Donald Trump devrait permettre de renouer des liens et de résoudre de nombreux problèmes commerciaux. Joe Biden a notamment annoncé qu’il rejoindra à nouveau le TPP (Trans-Pacific Partnership). Pour rappel, en janvier 2017, Donald Trump avait désengagé les Etats-Unis de cet accord de libre échange qui lie les pays d’Amérique et ceux de la région Asie-Pacifique.

Une affaire à suivre puisqu’il est encore trop tôt pour évaluer ce que l’arrivée du 46ème Président des États-Unis provoquera pour l’industrie automobile américaine. Mais les grands constructeurs de voitures électriques se réjouissent déjà de son élection !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here