Beau temps pour les flottes

0
33

Créé par l’Arval Mobility Observatory, le Baromètre des Flottes et de la Mobilité (*) met en lumière la volonté des entreprises de renforcer leurs parcs automobiles. L’électrification et la télématique figurent également au programme des gestionnaires de flottes.

La crise sanitaire n’entame pas le moral des gestionnaires de flotte. En France, ils sont près de la moitié (49 %) à anticiper une augmentation du périmètre de leurs parcs automobiles dans les trois prochaines années. En 2020, ils étaient seulement 23 % à se projeter dans cette même configuration. Ce résultat est extrait du Baromètre des Flottes et de la Mobilité réalisé par Kantar pour le compte de l’Arval Mobility Observatory. Pour 59 % des responsables interrogés, leurs flottes s’étendront pour répondre à une croissance de leur activité.

Des parcs toujours plus branchés

Le Baromètre de l’Arval Mobility Observatory montre également une accélération dans l’électrification des parcs automobiles. 57 % des gestionnaires interrogés déclarent utiliser au moins une énergie alternative contre 30 % en 2020 et 42 % au niveau européen. Sur ce critère la France se place dans le trio de tête des pays européens. Plus fort, les entreprises françaises pourraient être 80 % à utiliser au moins une énergie alternative d’ici à trois ans.

Les nouvelles mobilités en marche

Les nouvelles mobilités se fraient également un chemin dans les entreprises. 77 % d’entre elles proposent au moins une solution de ce type, soit une progression de 15 points par rapport à 2020. Les budgets de mobilité sont utilisés par 45 % des gestionnaires contre 10 % il y a un an. 7 entreprises sur 10 devraient avoir déployer un service de ce type d’ici à trois ans. L’autopartage récolte 42 % des suffrages contre 18 % en 2020. Autre résultat, le vélo partagé devrait concerner 6 entreprises sur 10 dans les trois ans.

Un vif intérêt pour la télématique

Les véhicules connectés et la télématique recueillent un vif intérêt. Ces solutions équipent 60 % des flottes de véhicules particuliers et 53 % de celles d’utilitaires légers. Ces technologies sont déployées pour réduire les coûts (40 %), renforcer la sécurité des conducteurs (44%), lutter contre les utilisations non autorisées (48 %) et faciliter l’autopartage (39 %).
Enfin, la sécurité routière figure au premier plan des préoccupations des gestionnaires de flotte. Ils sont 52 % à citer cette priorité pour seulement 27 % en 2020. Les entreprises tolèrent de moins en moins l’insécurité sur les routes et mettent tout en œuvre pour garder le risque sous contrôle.

(*) Enquête réalisée par l’Institut Kantar entre le 6 novembre et le 21 décembre 2020 auprès de 300 entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here